Artemisia

Pourquoi étudier l’Histoire de l’Art ?

Qu’est-ce que l’histoire de l’art ? En quelques mots, l’histoire de l’art est une discipline des sciences humaines et sociales. Son objet principal ? L’étude des œuvres dans l’histoire, du sens qu’elles peuvent prendre dans leur contexte qui peut être à la fois spirituel, culturel, anthropologique, idéologique, économique et social. Elle requiert donc, les amis, des qualités littéraires, des connaissances historiques et scientifiques, et oui !

Le rôle éducatif des cours d’Histoire de l’Art pour mieux comprendre notre monde

Les courants artistiques enseignés en faculté ou par les cours en ligne, permettent d’appréhender la grande marche de histoire de l’art et de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Question : Vous êtes-vous déjà demandé comment sont nées la Renaissance italienne ou l’Abstraction ? Ou comment se fait-il qu’il existe tellement de différents mouvements artistiques ? Sans l’étude du contexte, de l’évolution des mœurs et des clés de lecture, le spectateur passe à côté de certains aspects de l’œuvre. Grâce à l’Histoire de l’Art, il en perçoit mieux le sens, les nuances et peut comprendre le discours de l’artiste. Plaisir et émotions se trouvent ainsi décuplés et l’intimité de l’artiste nous est permise.

Les Nymphéas de Monet, par exemple, nous sont encore bien plus touchantes à la lumière de la volonté première de l’artiste, posons le contexte  : Monet a soixante-quatorze ans quand il commence ce décor et son élaboration coïncide avec le début de la Première Guerre mondiale. Ce projet de peinture a pour lui une mission… et elle est réparatrice : réaliser une œuvre de paix dans un monde en guerre ! Sa  propre contribution à l’effort de guerre. Il pense constamment aux jeunes soldats, cette chair à canon qui se battent dans les tranchées. « Je suis à la veille de terminer deux panneaux décoratifs, que je veux signer du jour de la victoire, et viens vous demander de les offrir à l’État par votre intermédiaire. C’est peu de chose, mais c’est la seule manière que j’ai de prendre part à la victoire. » écrit-il à Clemenceau.

Claude Monet, Les Nymphéas (entre 1914 et 1926) – Musée de l'Orangerie
Claude Monet, Les Nymphéas (entre 1914 et 1926)
Musée de l’Orangerie

Mais attention ! En constante évolution, l’Histoire de l’Art est sans cesse remise en question et repensée par ses théoriciens et découvertes archéologiques. Dès le monde antique cette étude de la création artistique humaine fascine, de Xénocrate de Sicyone, de Pline l’Ancien, en  passant par la Chine de Confusius, par l’Irak d’Al-Kindi, à la Renaissance de Vasari, à notre époque contemporaine, l’Histoire de l’Art n’en fini pas de déchaîner les passions.

Les théories valsent, les statues du Parthénon étaient polychromes ! Imaginez cela ! 

Les nouvelles découvertes archéologiques font évoluer et bousculent constamment la marche de l’Histoire de l’Art.

Des nouvelles sépultures de la Ve dynastie dans une nécropole à Saqqara au sud du Caire, aux  fouilles incessantes de Pompéi, aux diverses théories sur le déclin de l’Empire Maya ou celui d’Angkor Vat, je vous le dit :  rien n’est définitivement acquis !

Les recherches sur les attributions des œuvres composent également une constance bien connue dans le paysage du monde de l’art, elles évoluent en fonction des connaissances plus précises que nous avons sur les techniques des artistes. Giorgione ou Titien pour le Concert Champêtre, du Louvre ? Le Salvador Mundi est-il réellement de Léonard de Vinci ? La Judith et l’Olopherne de Toulouse est-elle du Caravage ou de son élève Ficin ? Que de questions encore sans réponse excitent les experts, devenant pour certaines de véritables affaires d’état !

 

Connaître l’Histoire de l’Art nous sensibilisent à notre patrimoine et nous enjoignent à la vigilance civique 

L’Histoire de l’Art est donc cette étude du précieux témoignage des anciennes civilisations, de ce que l’être humain nous a laissé comme patrimoine à travers les monuments, les œuvres et les objets. Certains diront la petite sœur de l’Histoire. Un précieux savoir commun et universel qu’il convient de faire largement connaître.

À mon humble avis, sa connaissance est un des remparts contre l’obscurantisme des actes barbares qui menacent régulièrement notre histoire. Je cite quelques exemples : sous la Révolution française, les vingt-huit statues monumentales des rois de Judée qui surplombaient la façade occidentale de la cathédrale Notre-Dame de Paris, furent déposées et détruites, car effigies de rois  tout court !

La statue du grand Bouddha Dipankara de Bâmiyân
La statue du grand Bouddha Dipankara de Bâmiyân (300-700) avant et après sa destruction en mars 2001.
© UNESCO/A Lezine (photo 1963) – Carl Montgomery (photo 2008)

Plus récemment… Nous avons tous en tête le souvenir horrifiant de la destruction des monumentales statues de Bouddha de Bâmiyân en Afghanistan. Le 11 mars 2001, l’héritage culturel mondial s’en trouvait meurtri à jamais. 

La destruction volontaire d’un patrimoine, pour effacer le témoignage des hommes du passé vers ceux du présent, est malheureusement un procédé qui a toujours le vent en poupe et qui perdure.

L’Histoire de l’Art est un merveilleux outil qui nous apprend à être plus critique,

à ne pas se laisser manipuler par ce monde saturé d’images dans lequel nous évoluons. Savoir lire une œuvre, c’est aussi savoir décoder et décrypter ce qui nous entoure. Les œuvres d’artistes, bien sûr, mais aussi les images d’actualité, photographies, propagande politique, publicités,  photographies, vidéos et les fameuses “fake news”… 

Un bon moyen d’apprendre à remettre en question les discours dominants et à s’ouvrir à la diversité. 

Chaque jour, des pans ignorés de l’Histoire de l’Art ou longtemps passés sous silence, sont (re)découverts et revalorisés. À l’image du travail des artistes femmes comme le montre les expositions Femmes Peintres à Beaubourg, ou Pionnières au musée du Luxembourg qui exhument des dizaines de créatrices oubliées, dont certaines ont pourtant joué un rôle déterminant dans l’histoire de l’Art.

Ces dernières années, à la faveur du mouvement #MeToo, plusieurs écrits sont venus perturber la gloire aveuglante de Pablo Picasso. Selon Marina, la petite-fille de l’artiste, Picasso « assujettissait les femmes à sa sexualité animale, il les matait, les ingérait, et les écrasait sur sa toile. Après avoir passé tant de nuits à extraire leur essence, une fois asséchées, il les jetait. » Peut-on dorénavant sciemment regarder sans sourciller les tableaux de ces Femmes qui pleurent  ? 

L’Histoire de l’Art est un puit sans fond de références pour les artistes.

Les artistes s’inspirent et se nourrissent des œuvres du passé pour en tirer leur créativité propre. Nicolas Poussin s’est nourri de sculptures antiques, l’art africain a nourri le cubisme.  Dans les années folles, les bijoux spectaculaires trouvés dans la tombe de Toutankhamon et les tombes royales d’Our font la une des journaux et changent le cours de l’art, de l’architecture et même de la mode.

L’Histoire de l’Art nous dévoile les origines multiples de l’inspiration. Les artistes s’y confrontent, y puisent, s’y perdent parfois, pour provoquer leur propre créativité et montrent comment des œuvres anciennes, lointaines ou délaissées peuvent être réinventées pour donner naissance à des formes nouvelles… Comme récemment l’artiste suisse Urs Fischer à la Fondation Pinault, répliquant à l’échelle 1 la célèbre statue de la Renaissance, Le rapt des Sabines de Giambologna.

Pour conclure je voudrai vous dire que l’Histoire de l’Art appartient à tous, elle est universelle. 

Étudier l’Histoire de l’Art à l’université ou en ligne nous responsabilise, nous instruit, nous enrichit, nous ouvre au monde. Son étude nous offre la possibilité de le voir, de le penser, de l’analyser autrement et surtout de respecter ce qui relie intimement notre humanité à nos ancêtres disparus. Une passerelle intemporelle discrète et omniprésente de notre quotidien.

Visuel principal :
Anne Vallayer-Coster – Les Attributs de la peinture, de la sculpture et de l’architecture – Détail (1769) 
Musée du Louvre, Paris

Se connecter

Créer un compte